Anti-racistes, musulmans d’apparence (ou pas) & immigrés : les feux de joie des chroniqueurs de droite

Je lisais il y a quelques jours encore l’éditorial de Monsieur Thréard qui à défaut de relever quelques questions intéressantes sur la tuerie de Toulouse, se complaisait dans l’offensive gratuite des partis et penseurs de gauche, s’attaquant jusqu’à la moelle anti-raciste et humaniste, les associations qui peuplent le paysage égalitaire de notre République. Intitulé «aux donneurs de leçon», l’édito du Figaro continuait, assez malicieusement, son travail de sape fidèlement repris par Eric Zemmour sur RTL, adressé toujours à ces « donneurs de leçons ».

Lire l’Article →

Balkan Beat Box : un nouveau virage musical

L’album Give du groupe Balkan Beat Box est désormais sorti depuis une semaine sur le label belge Crammed. Que penser de cet album. Examinons avant de porter un jugement les anciennes compositions du groupe israélo-américain ; une musique chantante, révolutionnaire lorsqu’ils sortent leur premier album, où ils mènent musiques balkanique (au moyen du saxophoniste Ori Kaplan et de nombreuses collaborations) et électronique (grâce au multi instrumentiste Tamir Muskat). Leur premier album éponyme avait véritablement fait un carton, mais c’est avec le deuxième, Nu Med, qu’ils accèdent à la gloire internationale.

Lire l’Article →

Christine Tasin : « L’islamisation de la France est un danger »

Vous n’imaginez pas mon bonheur lorsque j’ai vu apparaître hier soir sur le plateau de « Toutes les France » (Toutes les France – Une campagne sur le Halal ? une émission France Ô) votre petite bouille frémissante, me rappelant les nombreux articles dégustés sur votre blog, Riposte Laïque. Intitulé « Une campagne sur le Halal ? », je me cramponnais à mon canapé, repensant aux nombreuses fois où Mac Donald m’avait trompé, imaginant mes parents s’il savait que le veau dégusté à la cantine scolaire était égorgé.

Lire l’Article →

Le syndicalisme étudiant est-il en voie de perdition ?

Moins qu’une vérité blanche et pure, la question mérite d’être posé. Il faudrait comparer les chiffres, contacter les anciens pour tenter de comprendre le poids qu’avaient ces organisations internes à l’Université. Parce qu’elle a toujours été ainsi : le mirage d’un lieu de vie, une véritable plateforme sociale, polyvalente et plurielle. La « fac » ne serait pas seulement ce lieu monotone où l’on étudie mais un rite de passage, une société dans la société.

Lire l’Article →