Mais de quoi as-tu peur mon enfant ?

Ah la peur. C’est peut être la seule chose qui rythme notre économie aujourd’hui. On parle de perte de confiance, de défiance des marchés financiers, de perte du triple AAA, des immigrés qui nous volent nos emplois, comme aime à nous le répéter notre tendre et chère Marine. Les médias nous couvrent de peur. Les violeurs sont dans les rues, la guerre fait rage !

Mais aujourd’hui qui ne se demande pas si cette réalité étalée par les médias est une réalité empirique ? Non je ne vais pas crier au complot. Je dirais juste que maintenir ce climat permet de faire disparaître les réels problèmes. Mais regardons cela de plus près.

Ce mercredi dans 7 à Poitiers (pages 4 et 5 ), on a pu lire le résultat des travaux des étudiants de L3 de l’université de sciences économiques de Poitiers. En sondant 1648 personnes, ils ont cherché à savoir quelles sont les véritables préoccupations des Français, et notamment des Poitevins. Le résultat est plutôt concluant et mérite d’être commenté. Parce qu’à la Gueule de Bois on se dit que pour une fois, la picole en soirée ça donne de bonnes idées et que la vérité sort parfois de la bouche d’une barrique.

Je m’explique. Dans les médias, qu’ils soient audiovisuels ou papiers, les mêmes idées ressortent. Toi, petits Français, tu as peur de la dette qui enfle même si tu n’y comprends pas grand chose, des nuées d’immigrés que notre ami Guéant tente de combattre, de l’insécurité qui est à ta porte. La FRANCE, notre bonne vieille France se désindustrialise ! « Délocalisations » nous répètent-ils sans cesse !

Lorsque l’on regarde les résultats empiriques de plus près, la vérité est toute autre. A la question « quelle est parmi ces douze propositions (que vous retrouverez listées dans l’article) celle qui vous préoccupe le plus ? » , la première place est attribuée au chômage avec 31.55% des votes qui est sans conteste le champion toutes catégories des priorités ! En deuxième position : l’éducation à 13.47% et enfin le pouvoir d’achat avec 10.32%.

Vous entendez encore parler du chômage vous ? Ah oui, il est plus fort en France qu’en Allemagne, ça ils nous le répètent assez souvent. Mais font-ils des propositions ? Ce n’est pas la TVA social qui va remédier à l’emploi (cf, TVA sociale : la bière va augmenter mes amis !) vous pouvez en être sur !

L’éducation. TF1 s’en fout, non ? France 2 ? Le Monde ? Libération ? Ah, si on en parlait un peu. C’est vrai qu’en ce moment on supprime un fonctionnaire sur deux et que l’on tape sur le candidat qui propose de créer des postes dans l’ éducation. Loin de moi l’idée de dire qu’il est meilleur que les autres mais il a le mérite d’avoir parler de ce problème.

Le pouvoir d’achat. Oui le pouvoir d’achat parlons-en. Parlons-en de notre président du pouvoir d’achat, du travailler plus pour gagner plus, de la future TVA sociale… Non en fait on ne dira rien parce que ça n’en vaut pas la peine. Quant aux moyens, ils sont tout aussi sous-représentés médiatiquement : augmentation de l’impôt sur le revenu des classes les plus aisées pour 36% des personnes interrogées, ou taxer les flux financiers pour 16% d’entre eux. Ce dernier a tout même une petite place médiatique mais il ne s’agit réellement que d’effets d’annonce qui reviennent durant les pics de la crise.

La deuxième remarque intéressante que l’on peut faire est relative à l’interview d’Olivier Bouba-Olga, Professeur d’Economie à l’Université de Poitiers. En moyenne, les Poitevins pensent que leur situation est meilleure que celle des autres en France. Le problème c’est que lorsque l’on pose ce type de questions partout en France, la réponse est toujours la même. Les personnes interrogés pensent toujours que leur situation est meilleure que celle de la France. Il semblerait bien que l’hexagone ne « se porte pas si mal » et c’est vous qui le dites !

Je crois qu’il n’est quand même pas inintéressant de revenir sur des constations toutes simples comme celles ci. On nous parle d’immigration, de dette souveraine, d’insécurité, de délocalisations. Vous vous en foutez ? Moi aussi. C’est pas ça que me fera trouver un travail à la fin de mes études, ce n’est pas ça qui garantira que mon diplôme me sera utile, ce n’est pas ça qui remplit mon frigo chaque mois, ni le vôtre d’ailleurs.

Parce que si l’on veut être le futur président, c’est sur ces sujets qu’il faut s’attarder et pas se demander combien de charters d’immigrés clandestins ont va faire décoller ce mois ci, avec qui on va manger à la fameuse « brasserie populaire » des Champs Élysée le soir des futures élections présidentielles, ou alors qu’elle est la meilleure solution pour dire à un smicard d’être courageux face à la crise lorsque l’on gagne vingt fois son salaire. Il faut redescendre sur terre. C’est peut être le cas dans le leur, mais dans mon monde, dans notre monde, on n’a pas raté sa vie à 5O ans si l’on n’a pas de Rolex.

Dreamer

Publicités

Une réponse à “Mais de quoi as-tu peur mon enfant ?

  1. Pour avoir participé à cette étude j’apporte mes petites précisions à cet article : La préoccupation première (le chômage) à beaucoup été invoquée par toutes les générations et tout les bords politiques mais souvent pour des raisons différentes et avec des solutions différentes qui reflète assez bien le clivage droite-gauche sur le sujet. Deuxième chose, une autre méthode de calcul des priorités qui n’a pas été retenue par 7 à Poitiers, montre qu’en 3e position les inégalités sociales prennent le pas sur le pouvoir d’achat. Quant à l’immigration, la préoccupation se révèle très générationnelle.
    Enfin, je tiens à préciser, pour lever une ambiguïté, que ce sondage opérait sur Poitiers majoritairement (98%) et pas sur les habitants du Poitou-Charente (les Poitevins), l’analyse portait donc sur la population urbaine et périurbaine, ce qui élude une grande partie représentative de la population Française.
    Ceci dit très bon article, et je suis d’accord pour dire que les médias Français ne sont pas en phase avec la population d’une manière générale.

    Continuez vos beuveries politico-médiatiques, la gueule de bois du lendemain, corrosive, nous réveillera peut-être.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s