La Palestine sur son 31

Pourquoi la question Palestinienne dérange t-elle ?

Le lundi 31 octobre 2011 la question fut comme une épine dans le pied de l’humanité. Il faudra nous rappeler de la consécration des Palestiniens. Leur peuple a été reconnu comme le 195ème « État-membre » de l’UNESCO. Plus de 60 ans d’attente pour en arriver là ! Et enfin une reconnaissance internationale. Un véritable plébiscite, 107 oui contre 14 petits non et une gifle insultante pour l’Etat d’Israël. Son ambassadeur s’est vu invité en premier à parler suite au vote. Il l’a qualifié comme celui de la « science-fiction » et affirmant qu’une telle décision ne pouvait être votée de façon prématurée. Mais comme les Israéliens ont le sens de l’humour ! Il est vrai que 63 ans d’attente cela passe en un éclair… Depuis 1948 les Palestiniens n’ont cessé d’essuyer rejets et mépris de la part de la communauté internationale et aujourd’hui ils tiennent enfin leur victoire. Une mauvaise nouvelle pour Israël ! La Palestine va pouvoir classer au patrimoine mondial des sites culturels ou historiques menacés ou même annexés par Israël.

Mais qu’en est-il outre-Atlantique ?

On peut se demander, en effet, quelle fut la position de l’Oncle Sam sur ce sujet sensible. Lui, qui a toujours été un soutien et a fermé les yeux sur les opérations de l’État Hébreu dans la bande de Gaza. Washington a préféré voter non. Invoquant le fait que cela puisse menacer le processus de paix Israélo-palestinien. Il semblerait que l’ironie soit monnaie courante au sein des puissances anti-palestiniennes. Simplement, une autre vérité se fait jour. En cette année de campagne présidentielle aux Etats-Unis, le Président OBAMA en fin calculateur, ne peut certainement pas se faire un ennemi comme l’influent et puissant lobby pro-Israélien, AIPAC.
En conséquence, les deux nations ont retirés leur financement à l’UNESCO soit un quart du budget total. Alors pour plagier le prophète excusez mon indignation, mais ne leur pardonnons rien car ils savent ce qu’ils font. 70 millions de dollars qui auraient pu servir à financer un programme d’alphabétisation et construire des écoles dans des pays défavorisés. Mais dans notre monde, l’avidité d’un homme vaut mieux que l’enseignement de quelques millions.

Et l’Europe de son coté ?

Elle fut fortement divisée sur la question, une nouvelle crise pour notre belle communauté. La France et le Royaume-Uni ont voté en faveur de la cause palestinienne, tandis que l’Allemagne allait en contre-sens. Nous qui nous vantons de notre intégration économique et politique nous ne sommes même pas capables de servir la même cause. De quelques points de vues que l’on se place, il est du ressort de ceux qui en on le pouvoir de prendre les meilleures décisions avec discernement et objectivité. Mais, mes amis, ne gâchons pas la fête et n’oublions pas qu’aujourd’hui ce ne sont non pas nos divergences qui nous rassemble mais nos ressemblances et qu’un peuple, peut enfin s’appeler nation…

Monsieur Hermin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s