En 2012, votez Biquette !

Alors que les chiens des présidentielles sont lâchés, que les programmes et les propagandes s’entassent dans les poubelles mitoyennes, un nouveau candidat – encore – est entré dans l’arène. Un candidat, un vrai. Parmi les fauves et les vautours, les loups et les charognards, une chèvre. BIQUETTE. Oui, elle bêle. Oui, elle béguete. Non, non mon ami, n’associe pas cet humble article à une brève animalière. Même si, avec 30 millions d’amis et plus de 60 millions de cons (cf Renaud), on pourrait évidemment se sentir au beau milieu d’une jungle hostile et repoussante.

 

Si la plupart des candidats sont des « chèvres », pourquoi ne pas en élire une vraie ?

 

Lancée par l’expert-quenellier Dieudonné M’Bala M’Bala, Biquette fait son bonhomme de chemin. Militante acharnée du mouvement « Va te faire brouter ! » et participante active du printemps arabe – ses coups de sabots résonnent encore sur la place Tahrir -, elle a su convaincre plus de 500 bergers de la parrainer. Telle une chèvre au pays des moutons, Biquette c’était aussi fait remarquer lors de la mise à sac d’un Kebab qui maltraitait ses frères ovins. « Biquette la belliqueuse » par ci, « Biquette la ruminante » par là… Les surnoms qui lui sont donnés ne manquent pas et il ne se fait pas rare d’entendre encore des « Hasta la Biquetta siempre ! » dans les rues de La Havane. En l’espace de quelques mois, également via le graphiste (expert-quenellier lui aussi) Joe Lecorbeau, Biquette est devenue une réelle figure de proue à l’heure où le navire tangue et que la mer est agitée.

 

Voter, oui, mais pour quel programme ?

 

Pour rien. Parce que les promesses non-tenues ont fait leur temps, Biquette a choisit de ne pas nourrir de faux espoirs. Aucune chance de décevoir donc. Parce que l’actuelle hyène présidente, son futur successeur paresseux (qui se fait malhonnêtement appeler François Hollande) ainsi que Marine la cochonne risquent de nous rejouer le même air de Bernard & Bianca en boucle (tu regardera quand t’aura fini de lire). Il s’agit de changer de disque. A l’image de ses soeurs sauvages dans les plaines du Caucase ou dans les contrées persanes, Biquette ne se laissera pas dompter par les calembours et les ritournelles de ses détracteurs. D’apparence douce et docile, elle est pourtant fin prête à sonner le glas, les cornes aiguisées. S’il y a bien une chose que Biquette a promit, c’est qu’elle reviendra pour vous brouter.

 

Les bergers sont prévenus.

Käsper

 

(cadeau)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s