Claude Guéant, ce funambule politique

Notre très mésestimé Ministre de l’Intérieur a annoncé les résultats de sa politique de lutte contre l’immigration, en ce mardi 10 janvier 2012. C’est un magnifique cadeau qu’il déballe pour commencer cette nouvelle année en s’offrant un bilan record des expulsions en 2011. Ainsi, c’est près de 33 000 étrangers (32 922) qui se seraient vus reconduire hors du territoire. Un bien triste record dont il se félicite à l’heure ou d’autres questions occupent l’esprit de la population…

Pour information, c’est 28 000 immigrés qui avaient fait les frais de cette politique en 2010, et malgré des objectifs gouvernementaux placés à 30 000 exclusions en 2011, le ministre s’est senti de faire un peu de zèle en pulvérisant ce chiffre. Alors que faire ? Claude Guéant a trouvé la solution ! Si sa fougue dépasse de loin les objectifs qu’on lui fixe, pourquoi ne pas voir plus grand ? Pourquoi ne pas élever ce chiffre à 35 000 personnes reconduites pour l’année 2012 ? Nicolas Sarkozy a trouvé le digne successeur de son regretté bras droit, Brice Hortefeux.

Cependant, ces chiffres laissent sceptiques… Lors d’une interview pour le quotidien Libération, Gérard Sadik, responsable de la commission asile à la Cimade (Comité Inter Mouvements Auprès Des Évacués) est dubitatif quand à l’annonce d’un tel record. Selon lui, les expulsions étaient en baisse au premier semestre de l’année 2011, et ce chiffre se traduirait donc par des bouchées doubles au second semestre. Mais ce n’est pas tout, il préconise de faire attention à l’interprétation de ces chiffres. Des expulsés à la frontière ont pu regagner le territoire français avant d’être repris, peut-être une, deux ou trois fois, dopant ainsi le bilan présenté.

Alors zèle ou intox ?

Il ne faut pas oublier que nous sommes dans la dernière ligne droite d’un contexte électoral tendu. Au jour où trois candidats sont au coude-à-coude, la moindre voix peut revêtir une importance cruciale, notamment dans l’électorat de droite, et au-delà… La dernière rumeur annoncerait 30% d’intention de vote pour la candidate du Front National, Marine Le Pen. Voilà de quoi donner des sueurs à l’actuel Président. Mais quand tout semble perdu, Claude Guéant est là pour sauver son maître à penser, troquant son costume de ministre de l’Intérieur pour la casquette de directeur de campagne de M. Sarkozy, comme au bon vieux temps (2007).

Comme il l’annonce lui même, l’immigration sera un axe majeur de la campagne du candidat UMP, « non en raison d’une quelconque instrumentalisation, mais parce que c’est une question qui préoccupe nos concitoyens ». Franchement ? Personnellement, mes préoccupations sont tournées vers l’emploi/chômage, le pouvoir d’achat, la nouvelle réforme de la TVA Sociale, mais vraiment pas sur le problème de l’immigration. Donc en lisant entre les lignes, on comprend vite que « concitoyen » signifie, en réalité, « potentiel électeur ».

Alors pour un tel acharnement ? Un aveu de faiblesse ? Ca commence fortement à y ressembler. Avec un programme vide de fond et un raz le bol général, le clan du Président sent bien que le vent a tourné. Aussi enfourche-t-il une énième fois ce cheval de bataille afin d’aller chercher des voix dans le fief voisin, celui de l’extrême droite.

-SideS-

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s